banniere civid 19 1 Bold

coronavirus ca va bien aller 840x441

06
Avr

COVID-19 : mieux comprendre cette maladie

La COVID-19 ou Coronavirus (Coronavirus disease 2019) est une maladie infectieuse détectée dans la ville de Wuhan en Chine en décembre 2019.

Elle est associée à un nouveau virus appartenant à la famille des Coronaviridae. Initialement nommé 2019-nCoV, ce virus porte désormais le nom de SARS-CoV-2 (pour Severe Acute Respiratoy Syndrome Coronavirus 2).

Depuis son identification, le nombre d’infections respiratoires attribuables au SARS-CoV-2 accroît à travers le monde et au Canada.

Transmission

En étant un organisme vivant, un virus évolue sans cesse et cherche à conquérir dans sa posture de parasite. Pour se reproduire, il a besoin d’une cellule. Il se développe au détriment d’un autre organisme vivant. Sa couronne de protéines (d’où le nom de coronavirus) lui permet de s’attacher à la membrane des cellules humaines où il déposera son matériel génétique. Avant de contaminer l’homme, il semble que le virus est passé par des systèmes relais tels que les chauves-souris. Selon les chercheurs, les chauves-souris peuvent héberger plusieurs virus sans nécessairement qu’elles en soient infectées.

On peut attraper la COVID-19 lorsque :

  • nos yeux, notre nez ou notre bouche sont en contact avec les gouttelettes d’une personne infectée qui tousse ou éternue
  • nos mains touchent un objet ou une surface contaminée et qu’on les met ensuite sur notre visage.

Les symptômes se développent en moyenne de 5 à 7 jours après la contamination, mais peuvent aller de 2 à 12 jours.

Les chercheurs ont pu dégager quelques généralités, mais pour les spécificités du virus, les calculs s’avèrent complexes, car ils impliquent l’analyse de plusieurs facteurs (la température, l’humidité, etc.)

Toutefois, cette crise sanitaire soulève des questionnements profonds sur les conséquences de l’empreinte humaine sur la terre. Et dans cette incertitude, une chose est sure : rien ne sera comme avant.

En quoi la COVID-19 se distingue-t-elle par rapport à d’autres maladies infectieuses?

L’humanité a connu d’autres virus mortels et des épidémies avant la COVID-19.

Selon le chercheur français en biologie de l’évolution François Renaud, « les virus, ce n’est pas un monde, c’est un univers ». Chaque virus a ses propres caractéristiques. Il peut évoluer en fonction de paramètres de l’environnement qu’il rencontre et des gens touchés.

Si nous prenons le cas de la grippe aviaire (H5N6 – en provenance de Hong Kong), on retient que la contamination s’est réalisée entre l’oiseau et l’homme. L'infection humaine semblait résulter d'une exposition directe à des oiseaux infectés.

Quant au paludisme (malaria), l’infection est causée par la piqûre d'un moustique femelle infecté, donc par un vecteur.

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH-SIDA), est un autre type de virus qui atteint le système immunitaire. Sa transmission se fait par les liquides corporels.

Parmi ces virus, coronavirus (COVID-19) semble être le plus difficile à contrôler, car sa transmission se fait par les voies aériennes. À présent, personne ne sait avec certitude combien de temps il peut résister à l’extérieur. Pour enrayer sa transmission, l’isolation semble être le meilleur moyen.

Note

Les informations fournies dans cette section s’appuient sur des sources principalement gouvernementales, scientifiques et médiatiques. Ces informations sont basées sur les données disponibles à l'heure actuelle et sont appelées à être modifiées selon la diffusion de nouvelles connaissances.

cavabienaller officiel